Musique

(Musique) Toan – Entre la vigne et la mer

toan

Vous le savez maintenant, nous, Le court bouillon nous aimons découvrir de nouvelles choses, l’univers de personnes très différentes et surtout, partager tout ça.

Toan et moi avons foulé les mêmes chemins de campagne. Grandi dans les mêmes rues. Côtoyé les mêmes personnes et appris les mêmes choses dans la même école de village. C’était pour moi une évidence de lui poser quelques questions sur son travail.

J’ai timidement envoyé un mail auquel il a immédiatement répondu. J’ai donc eu le plaisir de (re)découvrir sa musique. Car si j’avais il y a longtemps, écouté les 5 titres qui composaient son premier EP, j’avoue avoir un peu perdu de vue ce que devenait Toan.

Alors j’ai envoyé un mail à Toan avec plein de questions. Sur ses débuts dans la musique, sur ses inspirations, son investissement dans l’humanitaire et sur ce qui lui plait dans la musique. Impossible pour moi de retoucher quoique ce soit dans ses réponses ou de couper des passages tant j’ai été fascinée.

Je vous laisse donc vous plonger dans l’univers de cet artiste passionné et généreux. Un vrai bonheur.

 » Je m’appelle Toan, je viens d’un village du sud de la France qui s’appelle Marseillette, près de Narbonne. Je vis depuis quelques années à Paris. Je sors dans quelques mois mon 1er album « Entre la vigne et la mer » écrit sur des musiques de Vincha.

Je fais du rap depuis mes 14-15 ans, j’ai commencé de façon très personnelle, très naïve, sans faire forcément lire aux autres, en remplissant beaucoup de cahiers, et je suis devenu très vite monomaniaque de cette musique, passionné par toutes les disciplines du hiphop. J’ai grandi dans une famille de musiciens, mon père est chanteur guitariste, ma sœur est également chanteuse et je les ai suivi sur énormément de concert, j’ai toujours baigné dans cet univers là. Je pense que d’avoir ces exemples là dans la famille m’a à la fois donné l’envie de créer, et en même temps un peu d’appréhension pour me lancer. Je préférais faire ça bien, et prendre le temps de faire un album cohérent.

A la fac du Mirail, ou je finissais mes études de psychologie, j’ai monté une association visant à développer des projets de développement par l’art. Je suis parti dans plusieurs pays d’Afrique ou j’ai commencé mes premiers projets associatifs, je suis ensuite parti m’installer au Burkina Faso où j’ai rencontré beaucoup de rappeurs et slameurs. J’ai monté un petit studio itinérant et  j’ai d’abord sorti un premier projet « Du hip hop au sahel ». L’année d’après j’ai sorti un ep 5 titres réunissant des rappeurs burkinabé et des musiciens traditionnels « Au pays des hommes intègres ».  Tous les titres se faisaient aux bénéfices de projets humanitaires.

Ces petits projets ont permis à l’association d’obtenir un peu de visibilité et de trouver des partenaires, puis on a pu démarrer des projets plus ambitieux, notamment la construction d’une école et l’ouverture d’une classe au Burkina Faso, à la frontière du Niger. Notre association A&SI (arts et solidarité interculturelle) part d’un principe simple, le développement par l’art. On crée des projets artistiques, pour le moment essentiellement musicaux, et par cet intermédiaire on finance des projets de développement (école, ateliers…) dans des pays du sud. Notre dernier projet s’appelle Les Ateliers Tamayé, c’est une école de formation professionnelle aux métiers des arts  : théâtre, musique, danse, audiovisuel. C’est une façon de créer des spectacles mêlant diverses disciplines, de créer de l’emploi sur place et de trouver des débouchés professionnelles à des jeunes talentueux. La formation a lieu chaque année depuis 5 ans à Ouagadougou, et cette année on a mis en place en parallèle le même projet à Kadiolo, au sud du Mali.

Mon style musical est rap. C’est vrai qu’Il y a des morceaux qui sont proches du slam, j’ai quelques refrains chantés, des thèmes qui s’apparentent à la chanson, des interventions de musiciens, mais l’univers reste quand même très hiphop. J’aime l’idée d’une musique parfois brutale, très rythmée et répétitive où l’on peut aborder des thèmes plus sensibles, intimistes. Musicalement je suis très inspiré par les artistes que j’ai énormément, écouté, notamment Akhenaton, Hocus Pocus, Rocé. J’écoute aussi beaucoup de musiques ouest-africaines, éthiopiennes, de soul, de cumbia… J’aime beaucoup des groupes comme Zebda, Massilia, les Fabulous Trobadors. Je suis un inconditionnel de Nougaro, Brassens ou Colette Magny. Bref c’est très vaste.

Au niveau des textes, sur ce premier album « Entre la vigne et la mer », je me suis beaucoup inspiré de l’endroit ou j’ai grandi, des voyages que j’ai pu faire, de mon métier de psychologue, j’y aborde beaucoup de thématiques intimes, personnelles, notamment l’histoire familiale, l’exil d’Espagne, le sud… Et des thèmes plus engagés ou universels. L’album a été écrit alors que j’étais en voyage autour du monde pour un projet de documentaire (« Folie d’ici et d’ailleurs ») que l’on prépare.  Bizarrement d’avoir été loin, et de parcourir plusieurs continents pendant un an m’a amené à revenir sur mon histoire, à parler de moi et à finalement sortir mon premier album presque 15 ans après mes premiers textes.

Vincha, est un artiste à plusieurs casquettes (auteur/rappeur/beatmaker/compositeur/chanteur/ingé-son) et c’est un de mes meilleurs amis. Pendant que j’étais à l’étranger il m’envoyait des instrus qui à terme ont donné une cohésion, une identité à cet album. Le projet est vraiment un projet à deux. »

Retrouvez sans plus attendre tout l’univers de Toan sur FacebookYoutubeInstagram

Mais également la page Facebook de Vincha et le site de l’association AESI

Pour ma part je vous laisse avec son tout 1er clip…vivement la suite !

Merci encore mille fois Toan pour le temps accordé. Nous te souhaitons de tout coeur plein de belles choses pour l’avenir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s