Cinéma

(Cinéma) Disney + Marvel Comics = Amour

2_les-nouveaux-heros-big-hero-6-disney-marvel_le-blog-de-cheeky.jpg

À San Fransokyo, une ville imaginaire entre San Francisco et Tokyo (un mix entre la Californie et le Japon, ça fait quand même rêver), Hiro est un jeune génie de la robotique. Adorable ado torturé, son manque de confiance en lui ne l’empêche pourtant pas de mettre sur pied des technologies improbables de créativité. Lorsque son grand frère Tadashi, son modèle sur Terre, est accidentellement tué dans un incendie, Hiro laisse de côté ses projets de machines révolutionnaires. Il reprend goût à la vie avec Baymax, l’invention de son aîné laissée avant sa mort. Pour info, Baymax, c’est un mini géant tout dodu qui ressemble à un gros airbag blanc ; un morceau de paradis en plastique sur lequel on voudrait se coucher jusqu’à la fin de sa vie.

Ils découvrent ensemble que l’incendie n’a été déclenché que pour lui voler ses « micro-bots », son projet d’études lorgné par un grand entrepreneur. Mué par la rage de venger son frère, Hiro va transformer ses amis et son acolyte Baymax en super-héros afin de faire face à ceux qui lui ont arraché sa famille.
Au menu, on vous sert entre autres une brunette un peu hargneuse sur patins à glace sous formes de lasers roulants, un rastaman qui joue au coupe-coupe avec des lames de plasma, une chimiste girly qui lance des fumées arc-en-ciel, un hippy en costume de dragon pyromane, et évidemment Baymax, qui rentre à peine dans son armure aéro-dynamique.

Les nouveaux héros est donc le premier film issu du rachat de Marvel Comics par Disney, c’est donc peu dire que les fans de Marvel attendaient de pied ferme le fruit de cette transaction. Pari réussi ! Inspiré de la bande-dessinée Big Hero 6, le film parvient à mêler influences et décors japonais de l’histoire originale, avec le cœur et l’impulsion propres aux studios Disney. Très subtilement, le film conserve la griffe futuriste des geeks d’il y a vingt ans, un voyage dans le temps qui fascine du début à la fin.
Au beau milieu des robots, des nouvelles technologies, des cartes mémoires d’intelligence artificielle, des lasers et des codes informatiques, on replonge étrangement en enfance. Comme on envie souvent secrètement les enfants ayant l’air d’être constamment sous cocaïne, larmes expressives et éclats de rire sont au rendez-vous. Comme quoi, un bon Disney vaut toujours mieux qu’un anti-dépresseur. Avec la musique du film chantée à tue-tête, on ressort de la salle noire, heureux et regorgé d’humanité.

Film d’animation by Disney. Durée : 1h42. Sortie : 11/02/2015

Musique du film, by Fall Out Boy ici
Bande-annonce

– Lucile –

Publicités

Une réflexion sur “(Cinéma) Disney + Marvel Comics = Amour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s